Comment réduire l’impact de vos sites Web sur l’environnement?

Comment réduire l'impact de vos sites Web sur l'environnement?

Vous n’êtes pas sans savoir que vos sites Web ont un impact sur l’environnement et que celui-ci peut être plus ou moins important.

Il est évident que vous devez mettre tout en œuvre pour limiter l’impact environnement de vos sites Web, d’autant plus que vous y gagnerez sur d’autres aspects, découvrez lesquels..

Identifier les causes

Tout d’abord, il est primordial d’avoir en tête les causes d’un impact environnemental important, quels sont les composantes énergivores?

Un site Web est composé de fichiers sources déposés sur un serveur qui seront exécutés à la demande d’un Internaute à travers un réseau (Internet) depuis un ordinateur. La ressource majoritairement consommée ici est l’électricité et de la manière suivante :

  • le serveur : pour stocker les fichiers et exécuter les fichiers sources (généralement PHP)
  • des routeurs (équipement qui relie les réseaux) : pour faire transiter les données à travers le réseau Internet
  • l’ordinateur de l’internaute : pour afficher le site Web (ordinateur, écran et « calculs » fait par le navigateur pour afficher la page)

A première vue, vous allez me dire que pour le serveur, vous pouvez peut être améliorer des choses mais pour le routeur et l’ordinateur de l’internaute, vous n’en êtes pas responsable.

Et bien, si !

Vous n’allez évidemment pas pouvoir changer des équipements pour mettre des plus récents donc moins énergivore, ou encore baisser la luminosité de l’écran de vos internautes.

Par contre, vous aller pouvoir agir afin de limiter votre impact sur toute la chaîne..

Comment agir?

À votre niveau, vous devez vous concentrer sur l’optimisation de votre site Web uniquement. Les bonnes pratiques sont nombreuses mais dans les grandes lignes, vous devez :

  • limiter au maximum le « poids » de vos fichiers donc de vos sites Web : cela va réduire la bande passante utilisée et par conséquent la consommation du serveur, des routeurs et du poste de l’internaute. Les pratiques les plus courantes consistent à compresser les images, le css et le javascript.
  • éviter les pages complexes (grosses pages faisant appel à beaucoup de module WordPress par exemple) : il s’agit ici de limiter la consommation du serveur (charge processeur essentiellement) et du poste de l’internaute. Les pages complexes avec beaucoup de Javascript par exemple vont solliciter d’avantage le navigateur qui va consommer plus de processeur.
  • optimiser les traitements : pour réduire la charge du serveur donc sa consommation. Si vous avez une page complexe mais nécessaire pour votre site Web, vous devez l’optimiser en pensant le code différemment ou en utilisant un système de cache.

La cerise sur le gâteau

Les moteurs de recherche ne seront pas insensible à vos efforts! En effet, les optimisations que vous allez faire vont réduire la taille de vos pages et très certainement en réduire le temps de chargement. Les moteurs de recherche et vos internautes vont apprécier!

Si vous êtes sur une offre de serveur où vous payez à la consommation, les optimisations de votre site Web sont un bon investissement d’autant plus si vous générez un trafic important.

Plus technique

Au niveau du serveur Web, il y a des optimisations techniques qui vont avoir des effets très bénéfique. Parmi ces optimisations, vous allez pouvoir configurer :

  • les Headers: notamment pour configurer la mise en cache côté navigateur de certaines ressources comme les images, les css et Javascript
  • les Etags: permet d’associer une empreinte à chaque ressource, le navigateur ne recharge alors que les fichiers qui ont changé côté serveur.
  • le module Deflate: le serveur compresse les ressources avant leur transport vers le navigateur de l’internaute. Vous allez ici limiter l’usage de la bande passante et gagner en temps de chargement en contrepartie d’une légère charge supplémentaire sur le serveur.

Les outils pour tester votre site Web

On n’améliore que ce qu’on mesure!

Avant même de commencer à optimiser, il est intéressant de mesurer l’impact environnemental de votre site Web. Cela vous donnera un premier bilan, des pistes d’amélioration et vous permettra de mesurer le chemin parcouru par la suite.

Voici une liste d’outil en ligne pour évaluer votre site Web :

Il existe également des extensions :

Recueil de bonnes pratiques

Les optimisations sont nombreuses, il n’est pas raisonnable de vouloir les intégrer immédiatement mais plutôt de les apprendre au fur et à mesure des réalisations et les intégrer naturellement dès les phases de développement par la suite.

Voici un recueil très complet en ligne :

https://collectif.greenit.fr/ecoconception-web/

Et en livre :

https://ecoconceptionweb.com/